Vous souhaitez des renseignements sur le raccordement au réseau de chaleur ? Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Le réseau de chaleur remonte aux années soixante, lorsque les grands ensembles de logements de Massy et d’Antony ont été construits. Pionnier sur la voie de la transition énergétique, Le SIMACUR a été précurseur dans ses choix énergétiques et environnementaux en optant pour la construction d’un des plus grands réseaux de chaleur de France alimenté par des énergies renouvelables.

Un premier centre de production de chaleur au fioul s’implante alors dans ce qui est devenu aujourd’hui le centre-ville de Massy.

En 1986, le SIMACUR décide de bâtir une unité d’incinération des déchets ménagers dans la zone industrielle de la Bonde, complétée en 1989 par une chaufferie au charbon qui brule ensuite dans ses chaudières un mélange de bois et de charbon.

Massy et Antony ont été parmi les premières villes de France dès 2008 à alimenter leur réseau de chaleur avec un bouquet d’énergies composé à plus de 60% d’énergies renouvelables et de récupération.

Le réseau, long de 34 km, l’un des plus grands de France, alimente en chauffage et en eau chaude 23 000 équivalents logements majoritairement grâce à des énergies locales, renouvelables et de récupération.

En 2014, le SIMACUR choisit la solution commune proposée par Engie Réseaux et SITA pour exploiter et moderniser le réseau de chaleur, incluant l’utilisation du bois « fin de vie » dans la chaufferie mixte charbon-bois et l’optimisation de l’unité de valorisation énergétique des déchets ménagers.

Engie Réseaux et SITA créent alors ENORIS nouveau délégataire de service public pour la fourniture de chauffage urbain pendant 20 ans, à Massy et Antony.

LE SIMACUR

Créé en 1969, le SIMACUR (Syndicat Intercommunal de Massy et Antony pour le Chauffage Urbain) gère le chauffage urbain sur Massy et Antony, et depuis 1986 a élargi ses compétences au traitement des déchets.

Le SIMACUR traite ainsi les déchets pour les habitants de 9 communes au sud de Paris : Massy et de Chilly-Mazarin, et des villes membres de la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, Antony, Bourg la Reine, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson, Sceaux, Verrières-le-Buisson et Wissous. Ce qui représente plus de 245 000 habitants qui produisent en moyenne 120 000 tonnes de déchets par an.

Le SIMACUR a délégué pour 20 ans l’exploitation de son unité de valorisation des d’ordures ménagères, des chaufferies et du réseau de chaleur à l’entreprise ENORIS, filiale de SITA (spécialiste de la valorisation énergétique des déchets) et Engie Réseaux (spécialiste des réseaux de chaleur) pour assurer le traitement des déchets ménagers et la valorisation de la chaleur en chauffage urbain pour les villes de Massy et Antony.

En savoir + : www.simacur.fr

QU’EST-CE QU’UNE DSP ?

Pour la fourniture de chauffage et d’eau chaude, c’est comme pour le gaz ou l’électricité, il s’agit d’un service public pour lequel les usagers font appel à un prestataire qui a reçu de la collectivité une Délégation de Service Public (DSP).

La délégation de service public est un contrat par lequel l’Etat ou une collectivité locale confie la gestion d’un service public dont il a la responsabilité à un délégataire (public ou privé) suite à un appel d’offres. Ce contrat concerne le réseau primaire du réseau de chaleur.

L'histoire du réseau

En 1972, le Syndicat Intercommunal de Massy et d’Antony pour le Chauffage Urbain (SIMACUR), confie par contrat d’affermage à la société CURMA la production, le transport et la distribution de chaleur à l’intérieur du périmètre défini dans la dite convention sur les territoires de Massy et d’Antony.

La production de chaleur à partir d’une chaufferie, située rue de Paris à Massy, fonctionnant uniquement au fioul lourd contraint les usagers à subir les fluctuations du prix du combustible, répercutées dans leurs factures.

À la suite de plusieurs chocs pétroliers les élus du Syndicat statuent sur la nécessité de diversifier les combustibles. La multi combustion permettra alors de palier des nouvelles et / ou éventuelles hausses du prix du pétrole et assure une plus grande indépendance énergétique du Syndicat.

De ce fait, le SIMACUR saisit la CURMA d’un projet tendant à réaliser la construction et l’exploitation d’un nouveau centre de production de chaleur, et choisit le charbon comme combustible.

La CURMA, qui s’engage alors à effectuer intégralement le financement, la réalisation et l’exploitation de cette installation, présente toutes les garanties nécessaires tant sur le plan financier que sur le plan technique, devient alors le concessionnaire des installations de production et de distribution de chaleur par convention en date du 28 janvier 1986 qui reprend l’ensemble des responsabilités confiées :

  • La réalisation et l’exploitation d’une chaufferie utilisant le charbon, de son réseau de liaison avec les installations existantes du chauffage urbain de Massy-Antony, et des éventuelles extensions du réseau existant,
  • La réalisation du 2ème four d’incinération des OM avec récupération de la chaleur dans l’usine déjà construite par le SIMACUR,
  • L’exploitation de cette UIOM avec valorisation de l’énergie récupérée destinée à alimenter le réseau,
  • L’exploitation de la chaufferie existante destinée à fournir de l’énergie d’appoint et de secours au réseau,
  • L’exploitation du réseau de transport et de distribution de chaleur installé dans le périmètre des communes de Massy et d’Antony.

Au cours des dix dernières années, le Service Public concédé a fait l’objet d’importants investissements :

  • Démolition de la chaufferie Fioul lourd et remplacement par une chaufferie gaz de 44 MW rue Victor Basch et par une chaufferie de secours de 44 MW fonctionnant au fioul domestique rue de la Bonde,
  • Mise aux normes les plus exigeantes du système d’épuration des gaz de combustion produits par les fours d’incinération des déchets ménagers,
  • Extension du réseau de distribution de chaleur aux immeubles construits dans les nouvelles ZAC Paris Briis, Carnot et Ampère.

 Dates clés :

  •  1960 : début des travaux de construction de la chaufferie au fioul lourd dans le centre ville de Massy.
  • 1963 : l’exploitation des installations de chauffage urbain est confiée par la SAGEMA (Société d’aménagement du grand ensemble Massy / Antony) à un groupement d’entreprise, la CURMA.
  • 1969 : création du SIMACUR.
  • 1985-1986 : construction de la chaufferie charbon et de la centrale d’incinération, route de la Bonde à Massy.
  • 2004-2005 : construction de la chaufferie gaz et de la chaufferie secours au fiel domestique.
  • 2005 : adhésion de la Communauté des Hauts-de-Bièvre pour la compétence du traitement des déchets du SIMACUR.
  • 2005-2006 : rénovation de l’unité d’incinération.
  • 2009 : adhésion de la commune de Chilly-Mazarin pour la compétence du traitement des déchets.